Lifting des seins ou redrapage mammaire

Sous l’effet de la gravité ou suite à une grossesse et à l’allaitement, les seins ont tendance à s’affaisser au fil des ans. Le lifting des seins ou redrapage mammaire peut corriger cette situation. Il ne s’agit pas ici d’augmenter la taille des seins, mais plutôt de redonner des contours agréables et une allure plus jeune à votre poitrine. Sauf exception, cette intervention ne nécessite pas l’insertion de prothèses.

Procédure

Cette chirurgie dure généralement de 90 minutes à deux heures et se fait principalement sous anesthésie générale (elle peut aussi être réalisée sous anesthésie locale ou mitigée selon les différents cas). Comme il s’agit essentiellement d’un remodelage, le chirurgien pratiquera des incisions pour remonter le mamelon et enlever l’excédent de peau pour permettre au sein de retrouver un meilleur soutien naturel. Deux techniques sont principalement employées, soit celles de l’incision verticale et de l’incision en forme de T inversé. Dans la première version, l’incision fait le tout de l’aréole (contour du mamelon) et descend verticalement jusqu’à la base du sein. Dans la technique du T inversé, une incision horizontale est également pratiquée à la base du sein, permettant ainsi d’enlever un excédent de peau plus important si nécessaire. Dans les cas où le volume des seins a considérablement diminué, il peut falloir ajouter une prothèse pour retrouver la taille originale.

À qui convient cette procédure?

Cette procédure peut être utile à une jeune femme qui, deux ans après sa puberté, au moment où ses seins atteignent leur taille adulte, présente des seins trop allongés.
Elle est aussi indiquée pour les femmes ayant subi une perte de volume des seins suite à l’étirement provoqué par la grossesse et l’allaitement.

Soins postopératoires

La patiente peut reprendre ses activités normales environ trois semaines après l’opération. Les cicatrices demeurent rouges durant le premier mois et pâliront graduellement pour parvenir à maturité au terme d’une année.

La présence d’un pansement, tenu en place par une camisole ou un soutien-gorge, est nécessaire durant deux semaines. Cette chirurgie étant peu douloureuse, l’utilisation de médicaments antidouleur ne dépasse pas les deux jours suivant sa réalisation.

Durée des effets

Comme le redrapage respecte la physiologie et la fonction des seins, l’évolution de ces derniers se poursuivra normalement. L’élasticité des tissus, des variations de poids ou grossesses subséquentes sont susceptibles de rendre une retouche nécessaire au fil du temps.

La réduction mammaire

Bien que les cicatrices finales se ressemblent dans le cas du redrapage et de la réduction mammaire, la réduction est une intervention plus complexe, davantage susceptible d’entraîner des complications. Elle vise essentiellement à retirer des quantités importantes de la glande mammaire afin de réduire la masse du sein alors que, dans le cas du redrapage, l’intervention s’effectue au niveau de la peau. Au moment de la consultation, le Dr. Duranceau pourra vous en dire plus sur ces différences.

Complications

Toute chirurgie est susceptible de générer certaines complications à des degrés plus ou moins importants. Les saignements, hématomes, infections, cicatrices, nécroses et la nécessité de retouches font partie des complications les plus couramment observées. Lors de la consultation, le Dr. Duranceau discutera avec vous de cet aspect de la chirurgie et vous fournira toutes les informations nécessaires, en plus de vous remettre un document explicatif incluant les recommandations à suivre pour réduire le risque de complications.

DR. DURANCEAU

Possédant plus de trente années d’expérience en chirurgie plastique et esthétique, le Dr. Paul Duranceau est un spécialiste hautement qualifié, entièrement dédié à sa pratique.

» En savoir plus

Pour prendre rendez-vous pour
une consultation, composez le :

450.661.5930

Prendre rendez-vous